La dépression, comment la distingue-t-on d’un burn-out ?

Généralement, beaucoup de personnes confondent la dépression à un burn-out. Cependant, ces deux états d’âme sont différents. Le sujet ayant une dépression perd le goût de vivre tandis que celui en burn-out manque d’énergie et d’organisation pour concrétiser ses résultats. Découvrons dans cet article, ce qui différencie la dépression du burn-out et les différentes formes de traitement de la dépression.

Les causes qui différencient la dépression du burn-out

Avant d’aller loin dans les causes de la dépression, il est important de savoir que la dépression peut être d’ordre génétique. Pour en savoir plus sur cette cause, vous pouvez aller ici. Contrairement au burn-out, les causes de la dépression ne sont pas liées qu’au travail. Elle peut être causée par un évènement traumatisant, la consommation excessive d’alcool et des drogues de la catégorie des amphétamines, une maladie (AVC, cancer, …), la prise de certains médicaments (tels que les calmants), l’abandon, etc. Par contre, le burn-out résulte des causes d’ordre professionnel et organisationnel. Il s’agit entre autres des cas de surcharge permanente de travail, des plaintes répétitives de la hiérarchie, d’absence de reconnaissance pour efforts fournis, etc.

Le traitement de la dépression

Le dépressif doit faire l’objet d’un traitement prescrit et suivi par un spécialiste. L’étape préalable dans le traitement de n’importe quelle forme de dépression, est la cessation de toute activité. Le repos est le premier traitement. Dans le traitement d’une dépression légère, la psychothérapie est la plus utilisée. Elle comporte la thérapie cognitivo-comportementale et la thérapie psychanalytique. La première consiste à trouver des techniques pour lutter contre les symptômes (troubles du sommeil, stress…). Quant à la seconde, elle permet au dépressif de faire le lien entre son passé et son état actuel afin de s’accepter. Dans les épisodes d’une dépression moyenne ou sévère, la prise des antidépresseurs est incontournable. Il s’agit des antidépresseurs comme les anxiolytiques, sérotoninergiques, tricycliques, etc.