La turista ou la diarrhée du voyageur

La turista est une infection d’origine bactérienne, parasitaire, lambliase ou virale.  C’est une maladie bénigne d’une durée de sept jours au maximum. Intervenue lors d’un voyage, elle n’admet que quelques précautions pour disparaitre.

Les causes de la turista.

La turista n’est pas causée par un changement de climat ni d’aliment. Elle est due à l’hygiène qui accompagne le voyage. Ainsi, les enfants en bas âge, les personnes âgées et les personnes d’une santé douteuse y sont beaucoup exposés en raison de l’état de leur défense immunitaire. La bactérie responsable de la maladie sécrète des toxines qui engendrent en réaction une sécrétion d’eau par les muqueuses. La cause principale de cette maladie est la contamination par des germes, d'une boisson ou d'un aliment que le voyage ingère.

Les symptômes de la diarrhée du voyageur

Un voyageur souffrant de la turista est reconnaissable par des signes comme la diarrhée répétitive, des crampes abdominales, le vomissement, la nausée, la fatigue, la douleur et parfois de la fièvre. Certains patients présentent une diarrhée inversive ou inflammatoire avec des selles mélangées à du sang et à des glaires.

Le traitement de la turista

La diarrhée du voyageur ne nécessite pas un traitement ou du moins un grand traitement. Ce n’est qu’en cas de durée très longue de la maladie qu’un médecin peut prescrire de médicament pour diminuer les excrétions en eau de l’intestin ou pour ralentir le transit intestinal. Néanmoins, la réhydratation est recommandée pour traiter la turista. Pour les cas sévères, le traitement antibiotique est recommandé.

 

Pendant vos voyages, certaines précautions sont nécessaires pour vous mettre à l’abri de la diarrhée du voyageur. Lavez-vous régulièrement les mains à l’eau et au savon avant de manger. Privilégiez aussi les aliments cuits à plus de 65°C durant le voyage. Enfin, buvez toujours de l’eau propre et évitez les glaçons.